L’interview d’Alexis CHALUFOUR
avril 14, 2021
 

Quelques mots sur la Jeune Chambre économique ?

La Jeune Chambre Économique est un mouvement de jeunes citoyens engagés, qui oeuvrent à construire un monde meilleur. À une échelle locale, grâce à des actions impactantes auprès des citoyens. Nous nous engageons à résoudre des problématiques sur des sujets forts, comme la transition écologique, l’égalité des sexes, la lutte contre la pauvreté. Nous nous inspirons des objectifs du millénaire de l’ONU. À une échelle nationale et internationale, en construisant un réseau de leaders citoyens dont les valeurs traversent les frontières. Notre objectif ? Un monde meilleur pour tous, solidaire et uni dans une paix globale et durable.

Qu’est-ce qui vous a amené à vous engager et à agir auprès de cette organisation

Je me suis rapproché du mouvement en 2016 avec l’espoir sincère de rencontrer des personnes avec qui je pourrais partager des valeurs communes, comme l’humanisme, l’engagement, la bienveillance. Je suis resté car je les ai trouvées. Pour moi, la Jeune Chambre Économique a toujours répondu à mes valeurs. C’est la plus belle manière de donner du temps aux autres. À sa cité à travers les actions et bien sûr aux membres en les aidant par la formation à devenir des meilleures versions d’eux-même.

Les enjeux sociaux, sociétaux et environnementaux, les démarches RSE ou encore les objectifs de développement durable sont-ils des sujets au cœur de vos priorités ?

Pour être très sincère, ils le sont mais ce n’est pas volontaire. Lorsque nous saisissons des problématiques citoyennes, des problématiques que nous devons résoudre pour construire l’avenir, elles tournent systématiquement autour des objectifs de développement durables. Ces objectifs ont été créés en 2015 par des gens brillants qui avaient à cœur de construire un monde meilleur. C’est tout naturellement que ces objectifs se retrouvent au centre de notre démarche citoyenne.

Comment agissez-vous aujourd’hui pour contribuer à cette démarche plus durable et vertueuse ?

Je travaille ! Très sérieusement, notre mouvement existe car nous faisons tout notre possible pour agir concrètement et durablement. Faire notre possible c’est travailler dur pour comprendre les racines des problèmes et c’est travailler dur pour apporter des solutions. Alors c’est ce que je fais. Seulement, si seul on va plus vite, à plusieurs on va plus loin. Une part importante de mon engagement et de ma responsabilité de président, consiste donc aujourd’hui à parler de la Jeune Chambre. À convaincre des jeunes de s’y intéresser et de mettre une part de leur énergie au service de la cité, des citoyens. D’ailleurs n’hésitez pas vous aussi. Que ce soit une heure par semaine ou pour les plus courageux quelques dizaines d’heures, le monde a besoin de votre engagement. Hop hop, on y va !

Dans notre programme, nous souhaitons impliquer différents éco-systèmes pour agir collectivement. Qu’est-ce qui selon vous nous unit : votre mouvement et la JCE ?

Angers 2150 c’est un peu un projet Jeune Chambre sur une projection plus long terme. Je dirais que nous partageons les mêmes valeurs, celle de faire avancer le monde, sans stigmatiser, sans juger, mais bien en avançant ensemble. Le travail fait à la Jeune Chambre Économique d’Angers et sa région peut parfaitement s’inclure dans cette démarche globale et long terme d’Angers 2150. Je dirais même qu’il doit en faire partie !

Avez-vous une initiative, une action ou un rendez-vous à nous partager dans les prochaines semaines ?

Ah… c’est dur de choisir. L’initiative de la Jeune Chambre que je trouve remarquable en ce moment, c’est celle qui travaille sur la représentativité des sexes dans l’espace public. Un beau groupe de travail avec des valeurs d’équité, de justice sociale. Pour en savoir plus, c’est rendez-vous le 13 mars place du Ralliement d’Angers. Seulement en citer une c’est manquer de rendre hommage au travail de tous nos membres sur d’autres projets. Un deuxième exemple c’est donc le travail réalisé pour mettre en valeur l’engagement des associations dans les objectifs de développement durable. Une belle action que vous pourrez rencontrer le 20 mars place Leclerc, toujours à Angers. Si vous voulez en savoir plus, n’hésitez pas à rejoindre notre engagement citoyen et vous aussi, participez à la construction d’un monde meilleur :-

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.